ORNITHO PHOTOS

ORNITHO PHOTOS

L'écureuil et le rapace

L’écureuil et le rapace

 

Comme d’autres animaux, les Écureuils gris (Sciurus carolinensis) ont des systèmes d'alarme spécifiques pour signaler l'arrivée d'un rapace ou d’un prédateur terrestre.

 

La communication joue un rôle essentiel chez les animaux, entre autres pour échapper aux prédateurs.

 

C’est le cas, entre autres, de l'Écureuil gris américain (Sciurus carolinensis), qui dispose d'un système d'alarme spécifique pour signaler l'arrivée de rapaces.  Ces derniers sont nombreux sur les territoires occupés par ces rongeurs arboricoles : l’Autour des palombes (Accipiter gentilis), l’Epervier de Cooper (Accipiter cooperi) ou la Buse à queue rousse (Buteo jamaicensis).

 

Un biologiste américain, Peter A. Bednekoff, a étudié le système d‘alarme de l’Ecureuil gris et il a découvert que ses signaux d’alarme multimodaux contenaient des informations sur les types de prédateurs, et notamment s’ils sont aériens ou terrestres.

Il s’est intéressé en particulier à deux catégories de signaux, vocaux et transmis par les mouvements de sa queue, et il a constaté qu’elles étaient liées au type de menace.

 

Parmi ses trois principaux cris d’alarme des gémissements indiqueraient plutôt la présence de prédateurs aériens comme les rapaces.

Les signaux sonores ("kuk !" et "quaaas !"), serviraient à signaler la présence de prédateurs terrestres, comme les mustélidés, les moufettes, les ratons-laveurs ou les serpents.

Parmi les mouvements de la queue, les agitations frénétiques ("flicking") indiquent qu’un prédateur terrestre est dans le voisinage.

Ces alarmes provoquent l'adoption d'un comportement d’alerte et les réactions sonores d’autres espèces voisines.

L’Ecureuil gris peut aussi, un peu comme les lézards, perdre un bout de sa queue pour échapper à un prédateur.

 

Les Ecureuils gris disposent donc d’un système d’alarme multimodal (voix, mouvements de la queue) contenant des informations spécifiques sur les types de prédateurs.  Ces signaux sont compris par d’autres espèces.

 

Comme chez beaucoup d’animaux, la recherche d’eau et de nourriture, ou le nourrissage des jeunes, constituent des moments critiques, aux cours desquels la vigilance est moindre et donc le risque de prédation plus élevé.

 

Des chercheurs ont observé que les Ecureuils gris étaient plus vigilants, et se déplaçaient vers un endroit avec une vue plus dégagée avant de manger des aliments riches en énergie, qui « valent le coup » de faire cet effort.  Par contre, ils restaient sous couvert pour manger de petites graines, comme les graines de tournesol.

 

 

Cet article est adapté d’un article du site Ornithomedia, que je vous suggère de consulter.

 

//www.ornithomedia.com/breves/ecureuils-gris-ont-systeme-alarme-specifique-pour-signaler-arrivee-rapace-00756.html

 

 

Jacques

Le 18 octobre 2013

 



18/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres