ORNITHO PHOTOS

ORNITHO PHOTOS

Les ailes des hirondelles

Les ailes des hirondelles

 

Selon une nouvelle étude américaine, certains oiseaux pourraient avoir évolué, pour éviter d'être percutés par des voitures, en modifiant certaines de leurs caractéristiques telles que la taille de leurs ailes.

 

Les hirondelles ont sillonné nos étangs et prairies !  Elles ont, faute d’insectes, entamé leur long voyage vers leurs lieux d’hivernage en Afrique.  Elles nous reviendront, annonçant le printemps !!

 

Leur absence n’empêche pas d’étudier le comportement en vol de ces hirondelles.

 

Chaque année, des milliers d'oiseaux meurent ou sont blessés après avoir été percutés par le pare-brise d'une voiture.  Ces incidents constituent, avec l'intensification du trafic routier, une véritable menace pour la survie des oiseaux.

Mais il semblerait que la Nature ait décidé de venir leur en aide.

C'est du moins ce que suggère une nouvelle étude américaine, publiée dans la revue Current Biology  (http://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(13)00194-2)

 

Celle-ci estime que les oiseaux ont peut-être évolué rapidement pour éviter ce genre de collision.

Pour en arriver là, Charles Brown de l'Université de Tulsa en Oklahoma et ses collègues ont étudié pendant plusieurs décennies plusieurs espèces d’hirundinidés appartenant au genre Petrochelidon.

Ce sont des oiseaux sociaux, qui forment des colonies, et ont tendance à installer leur nid près des routes ou des voies de chemin de fer.

Afin de satisfaire sa passion pour la taxidermie, Charles Brown a collecté pendant de nombreuses années les carcasses de ces oiseaux ramassées après avoir été percutées par des voitures et dont il étudiait méticuleusement ses caractéristiques.

Il a constaté, au fil du temps, une baisse importante du nombre d'oiseaux percutés par des véhicules.

Ce constat a poussé les scientifiques à se demander si les oiseaux morts ne présentaient pas des caractéristiques particulières.

Effectivement, les chercheurs ont constaté que les hirondelles mortes suite à une collision avec une voiture montraient une envergure d'ailes bien plus importante que les autres, décédées accidentellement d'une autre manière et sur la même période.

L'équipe a émis l'hypothèse que les oiseaux avec la plus grande envergure avaient plus de mal à changer de direction rapidement et à réaliser des décollages verticaux.  Ils seraient alors plus vulnérables aux collisions car ils seraient plus lents à réagir.

D'après les chercheurs, les hirondelles auraient une évolution au cours des trente dernières années qui aurait sélectionné les oiseaux aux ailes plus courtes, plus doués pour manœuvrer.

 

Néanmoins, il est aussi possible que les oiseaux aient appris eux-mêmes à éviter les voitures.  De plus, selon d’autres chercheurs, l'échantillon est trop petit et incomplet, et on ne peut pas en tirer de conclusions valables.

Des observations montrent que certains animaux peuvent s'adapter rapidement aux environnements urbanisés.

Ces espèces d'hirondelles se sont peut-être habituées à un trafic de plus en plus important du fait de leurs lieux de vie.

Il est donc difficile de tirer des conclusions pour d'autres espèces animales, qui se tiennent elles plus à distance du trafic et y sont donc moins habituées.

 

La question reste donc ouverte.

 

En savoir plus, je vous suggère de consulter le site de Maxisciences.: http://www.maxisciences.com/oiseau/certains-oiseaux-ont-il-evolue-pour-eviter-les-collisions-avec-les-voitures_art28955.html

For english speaking people, please, consult the website :(http://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(13)00194-2)

 

Texte publié par Émeline Ferard, le 19 mars 2013

Copyright © Gentside Découvertes (texte adapté avec leur autorisation).

 

Jacques

Le 2 octobre 2013

Hirondelles_vierves20110616js_370w.jpg
HRustiques_Vierves20110818js40w.jpg



02/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres