ORNITHO PHOTOS

ORNITHO PHOTOS

Les pèlerins de la cathédrale

Les pèlerins de la cathédrale

 

Depuis 11 ans, la tout nord de la cathédrale Ste Gudule, à Bruxelles, est occupée par des Faucons pèlerins (Slechtvalk, Falcon, Falco peregrinus).

 

Les trois fauconneaux de cette année ont été bagués le 27 avril dernier.

 

Photos JS  -  Photos du nid prises avec l'autorisation de l'INSNB

 

L’opération de baguage des oiseaux sauvage consiste à les identifier individuellement en leur fixant à la patte une bague en métal inaltérable gravée d’un code unique, et de l’adresse de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique.  Cet Institut organise le baguage des oiseaux sauvages en Belgique depuis 1927.  Ce programme a pour but l’observation et la conservation de la Nature dans le pays.

Le baguage est un outil très précieux pour connaitre les stratégies de dispersion des jeunes oiseaux, les trajets migratoires et les taux de survie.  Ces paramètres sont essentiels pour assurer la conservation des espèces.

 

Dans le cadre d’une étude particulière menée sur les Faucons pèlerins, une seconde bague est également utilisée. Celle-là est en plastique de couleur et gravée d’un code en 3 caractères, très visibles.

Cette combinaison couleur, plus code permet d’identifier l’oiseau à distance, sans devoir le recapturer ou sans attendre qu’il soit trouvé mort.

 

Après avoir été bagués, les fauconneaux sont pesés et mesurés.

Cela permet de déterminer leur sexe, car les femelles sont plus grandes et plus lourdes que les mâles.  Le fauconneau femelle est d’ailleurs, aujourd’hui, nettement plus gros que son propre  père.

 

On peut détecter également la circulation d’éventuels virus et surveiller ainsi l’évolution des populations.  Quelques plumettes des flancs sont prélevées afin de détecter l’éventuelle présence de pesticides et métaux lourds dans l’organisme des faucons.  On y étudie également leur ADN.

Ces travaux se font ne collaboration avec des laboratoires belges et étrangers.

 

La nichée des Pèlerins de la cathédrale compte cette année 2 fauconneaux mâles et 1 fauconneau femelle.

Les mâles ont été bagués, respectivement, avec les bagues de couleur jaune, code «G/3», pour l’un, et noire, code «Y/6», pour l’autre.  Ils pèsent 588 et 581 grammes.

La femelle est munie d’une bague noire code «J/4».  Elle pèse 853 grammes.

Le 4ième œuf n’a pas éclos et il fait l’objet d’un examen biologique.

 

Les parents viennent régulièrement nourrir leurs fauconneaux.  Dans environ 3 semaines, ils prendront leur envol.  Puis ce seront les leçons de vol et de capture de proies.

 

Je me suis inspiré du site de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, que je vous invite à parcourir.  Ce site est trilingue : français, néerlandais et anglais.

http://www.fauconspelerins.be/index.jsp?lang=fr

 

Regardez également les images du nid, filmé en permanence par une petite caméra :

http://www.fauconspelerins.be/live2.jsp?lang=fr

 

Venez également visiter le site de la cathédrale, et le petit bureau de chantier, sis le long du bâtiment, où vous trouverez des ornithologues qui vous donneront les explications nécessaires.

http://www.fauconspelerins.be/page.jsp?lang=fr&ref=bezoek

 

 

Jacques Schwers

Le 1° mai 2014 



01/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres