ORNITHO PHOTOS

ORNITHO PHOTOS

INFORMATIONS DIVERSES


Le bon comportement dans la Nature

 

Bonjour,

Vous avez l'occasion de vous rendre dans la Nature pour vos observations de la Nature.  Vous savez combien il est important de respecter cette Nature, et d'éviter de déranger les animaux sous prétexte d'une "belle" photo.

 

Avec l'autorisation de Patrick Triplet, j'ai le plaisir de vous adresser son petit guide du bon comportement dans la Nature.

 

https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=f06f81966f&view=att&th=1546d8d672f30e7a&attid=0.1&disp=inline&safe=1&zw

 

J'espère qu'il vous intéressera !

 

Jacques Schwers

Le 2 mai 2016

 

 

 

 

 


02/05/2016
0 Poster un commentaire

Code de conduite pour photographes et observateurs.

Un code de bonne conduite pour photographes et observateurs

Goélands cendrés Nusfjord 150702js286w.JPG
 

Je fais référence à un article du site Ornithomedia.com du 15 juin 2011, toujours d’actualité.  Pour plus de détails, je vous suggère de lire cet article sur leur site.

http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/code-bonne-conduite-pour-photographes-observateurs-00026.html

Et aussi le texte de la Société ornithologique AVES :

  http://www.aves.be/index.php?id=1542

 

Le développement de la photographie numérique et de  digiscopie a augmenté considérablement le nombre de photographes amateurs.  Parallèlement, il a augmenté les tensions avec les simples observateurs, surtout lorsqu’il s’agit d’observer une espèce rare.

 

Certains photographes ont élaboré un nouveau code de bonne conduite qui a été publié dans la revue British Birds.

http://www.lancasterbirdwatching.org.uk/codeofconduct.php

 

Ce code énumère notamment des règles d'éthique et de respect entre photographes, et rappelle que l'intérêt des oiseaux passe avant l'obtention d'une bonne photo.

Les règles énumérées dans ce code devraient être appliquées partout.

Ornithomedia propose une version téléchargeable au format ‘pdf’ destinée à tous les observateurs.

http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/code_conduite_ornithomedia.pdf

 

Code de bonne conduite pour tous les observateurs

 

Je résume ici les points essentiels de ce code.

 

Les oiseaux sont très sensibles aux dérangements, notamment en hiver et en période de nidification.  Un dérangement peut provoquer l'abandon d'un nid, avec toutes les conséquences éventuelles pour la survie de l’espèce.  Les colonies, les dortoirs et les aires d'alimentation importantes ne doivent jamais être perturbés.

Evitez de vous approcher de trop près : si un oiseau pousse des cris d'alarme répétés, c'est que vous êtes dans sa distance d'alerte.  La patience permet généralement d'obtenir de bonnes vues d'un oiseau.

Restez sur les chemins et respectez les propriétés privées et évitez de perturber les habitats.  Respectez aussi la Nature, évitez de laisser trainer des déchets.  Soyez attentif aux autres photographes.

La repasse sonore (une méthode qui consiste à diffuser le chant d'une espèce afin de la faire réagir) doit être employée avec parcimonie.

Respectez les règles et les lois de l'endroit et du pays que vous visitez.  Parlez autour de vous de la pratique de l'ornithologie et de la nécessité de protéger les oiseaux et leur habitat.

Soyez honnête en déclarant les circonstances dans lesquelles une photo a été prise.

 

En résumé, l'intérêt des oiseaux doit toujours passer avant une bonne photographie.  Une bonne photo demande du bon matériel, de la chance et beaucoup de patience.

 

Enfin, transmettez vos observations aux associations locales, régionales ou nationales ou aux sites web spécialisés.  En Belgique il y a l’excellent site www.observation.be

 

Je vous suggère d’aller sur le site d’Ornithomedia pour plus de détails.

 

http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/code-bonne-conduite-pour-photographes-observateurs-00026.html

 

 

 

Sources

Jasper Copping (2011). When birdwatchers go bad: how the rise of 'wildlife paparazzi' has led to 'hide rage'. The Telegraph (11/06/2011)

David Tipling. Bird photography – a new code of practice. British Birds.

LDBWS. The Birdwatcher's code.

AVES :  http://www.aves.be/index.php?id=1542

 

Jacques Schwers

le 20 août 2015   Revu le 15/04/2016


20/08/2015
0 Poster un commentaire

Les plantes pionnières de Heimaey

Les plantes pionnières de Heimaey

 

Heimaey plante 160805js1340w.JPGPlantes pionnières  (photo js)

 

Nous rentrons, mon épouse et moi-même, d'un voyage en Islande, via les Shetland (à l'aller) et les Iles Feroë (au retour).

En cours de route, nous avons fait escale à l'Ile de Heimaey, une petite île volcanique au sud-est de l'Islande.

Heimaey est une île Islandaise d'une superficie de 13,4 km2,

C'est la plus grande des Iles Vestmann, située à une dizaine de kilomètres au large de la côte méridionale de l'Islande.

C'est la seule île à être habitée.

En 1973, le volcan Eldfell est entré en éruption, et la coulée de lave a recouvert la moitié de de la petite ville entourant le port.

Depuis 1973, la lave s'est petit à petit recouverte de végétation, du lichen et de la mousse d'abord, puis toute une série de plantes, dont beaucoup de lupin.

 

 

C'est étonnant cette puissance de la Nature, qui peut re-coloniser des surfaces arides.

Personnellement, n'étant pas botaniste, je ne connais pas le nom de ces plantes.

J'accepte volontiers votre aide à ce sujet.

 

Jacques SCHWERS

Le 19 septembre 2016.

 

 


19/09/2016
1 Poster un commentaire

La nichée de Faucons pèlerins 2016

Les Faucons Pèlerins de Ste Gudule (un message de Didier Van Geluwe)

 

Faucons pèlerins steGudule 160428js012w.JPGPhoto js / camera IRSNB

 

La nichée de Pèlerins de la cathédrale des Saints Michel et Gudule de Bruxelles compte 3 fauconneaux dont l’aîné a maintenant 3 semaines tandis que le benjamin n’en n’a que deux. Une différence exceptionnelle pour cette espèce chez laquelle les éclosions sont normalement relativement synchrones.

 

Cela semble poser quelques dilemmes de comportement chez la femelle qui a montré il y a peu un comportement qui semble exceptionnel et en tout cas remarquable.

 

A découvrir sans modération ici :

 

http://www.fauconspelerins.be/nieuws_detail.jsp?lang=fr&news_id=241

 

(extrait vidéo en dessous de page)

 

Pour observer les comportements en streaming LIVE HD la nichée de la cathédrale :http://www.fauconspelerins.be/live2.jsp?lang=fr

 

Et pour la famille de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre :http://www.fauconspelerins.be/live2.3.jsp?lang=fr

 

C’est le printemps !

 

 

Didier Vangeluwe

 

----------------------------------------------------------------------------------
Didier Vangeluwe
Responsable du Centre Belge de Baguage (BeBirds)
Hoofd van het Belgisch Ringwerk (BeBirds)
Head of the Belgian Ringing Scheme (BeBirds) 

BeBirds – Bird Ringing for Science and Conservation

Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique• Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen
Rue Vautier 29, 1000 Bruxelles  • Vautierstraat 29  1000 Brussel
T: +3226274355
F: +3226274113
E: Didier.Vangeluwe@naturalsciences.be
www.sciencesnaturelles.bewww.natuurwetenschappen.bewww.naturalsciences.be 


02/05/2016
0 Poster un commentaire

BIEN CHOISIR SON NICHOIR A OISEAUX

Bien choisir son nichoir à oiseaux 

Photo Univers-Nature  (C) 

 

Le printemps météorologique a été fixé, comme chaque année, au 1° mars.

L’équinoxe de printemps est fixé au 20 mars à 4h 30min 11sec du matin.

Certaines fleurs sortent déjà de terre, des feuilles apparaissent, et surtout les oiseaux migrateurs commencent à revenir pour assurer leurs descendances.  C’est l’époque des parades et de la recherche d’un endroit où construire son nid.

 

C’est le moment pour les amateurs d’oiseaux de s’acheter ou de fabriquer des nids artificiels, pour compenser la destruction de la Nature par l’Homme et aider les populations d’oiseaux en déclin.

 

La Société Royale pour la Protection des Oiseaux (RSPB), en Angleterre, a lancé une alerte concernant les dangers des nichoirs ornementaux et souvent mal conçus pour les populations d’oiseaux.

La RSPB rappelle que les nichoirs sont destinés aux oiseaux, et n’ont pas, en principe, de but uniquement décoratif.

Les nichoirs en céramiques, ou en forme de caravanes ou de moulins, souvent aux couleurs vives, peuvent en réalité mettre les oiseaux en danger.

En particulier, ils sont facilement repérés par les prédateurs.

Quant aux nichoirs métalliques, ils retiennent la chaleur et peuvent détruire une portée, par une journée ensoleillée.

 

Le nichoir idéal doit être construits en matériaux solides et résistants.

Il doit être relativement isolant, en général le bois ou le béton.

Il doit être de couleur neutre et résistants à la pluie.

La taille, tant du trou d’entrée que du nichoir doivent être adaptés à chaque espèce d’oiseaux.  Les oisillons ne doivent pas pouvoir en tomber accidentellement.

Les prédateurs (chats, fouines, rapaces) ne doivent pas pouvoir accéder à l’intérieur du nid.

Il est intéressant de disposer, à la base du nid, d’un plancher amovible, qui permet l’entretien annuel du nid.

 

Je me suis inspiré d’un article de « Univers-nature », que je vous invite à consulter :

http://www.univers-nature.com/wp-content/uploads/2016/02/Nichoir.png

 

Je vous suggère aussi l’excellent article du site « Ornithomedia » :

Installer un nichoir : les dix commandements à respecter  (Dix principes essentiels si vous voulez poser un nichoir chez vous.)

http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/installer-nichoir-dix-commandements-respecter-00222.html

 

Aidez les oiseaux à survivre dans cette biodiversité qui se réduit de plus en plus.

 

Jacques SCHWERS

Le 7 mars 2016

 


07/03/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :