ORNITHO PHOTOS

ORNITHO PHOTOS

Code de conduite pour photographes et observateurs.

Un code de bonne conduite pour photographes et observateurs

Goélands cendrés Nusfjord 150702js286w.JPG
 

Je fais référence à un article du site Ornithomedia.com du 15 juin 2011, toujours d’actualité.  Pour plus de détails, je vous suggère de lire cet article sur leur site.

//www.ornithomedia.com/pratique/conseils/code-bonne-conduite-pour-photographes-observateurs-00026.html

Et aussi le texte de la Société ornithologique AVES :

  //www.aves.be/index.php?id=1542

 

Le développement de la photographie numérique et de  digiscopie a augmenté considérablement le nombre de photographes amateurs.  Parallèlement, il a augmenté les tensions avec les simples observateurs, surtout lorsqu’il s’agit d’observer une espèce rare.

 

Certains photographes ont élaboré un nouveau code de bonne conduite qui a été publié dans la revue British Birds.

//www.lancasterbirdwatching.org.uk/codeofconduct.php

 

Ce code énumère notamment des règles d'éthique et de respect entre photographes, et rappelle que l'intérêt des oiseaux passe avant l'obtention d'une bonne photo.

Les règles énumérées dans ce code devraient être appliquées partout.

Ornithomedia propose une version téléchargeable au format ‘pdf’ destinée à tous les observateurs.

//www.ornithomedia.com/pratique/conseils/code_conduite_ornithomedia.pdf

 

Code de bonne conduite pour tous les observateurs

 

Je résume ici les points essentiels de ce code.

 

Les oiseaux sont très sensibles aux dérangements, notamment en hiver et en période de nidification.  Un dérangement peut provoquer l'abandon d'un nid, avec toutes les conséquences éventuelles pour la survie de l’espèce.  Les colonies, les dortoirs et les aires d'alimentation importantes ne doivent jamais être perturbés.

Evitez de vous approcher de trop près : si un oiseau pousse des cris d'alarme répétés, c'est que vous êtes dans sa distance d'alerte.  La patience permet généralement d'obtenir de bonnes vues d'un oiseau.

Restez sur les chemins et respectez les propriétés privées et évitez de perturber les habitats.  Respectez aussi la Nature, évitez de laisser trainer des déchets.  Soyez attentif aux autres photographes.

La repasse sonore (une méthode qui consiste à diffuser le chant d'une espèce afin de la faire réagir) doit être employée avec parcimonie.

Respectez les règles et les lois de l'endroit et du pays que vous visitez.  Parlez autour de vous de la pratique de l'ornithologie et de la nécessité de protéger les oiseaux et leur habitat.

Soyez honnête en déclarant les circonstances dans lesquelles une photo a été prise.

 

En résumé, l'intérêt des oiseaux doit toujours passer avant une bonne photographie.  Une bonne photo demande du bon matériel, de la chance et beaucoup de patience.

 

Enfin, transmettez vos observations aux associations locales, régionales ou nationales ou aux sites web spécialisés.  En Belgique il y a l’excellent site www.observation.be

 

Je vous suggère d’aller sur le site d’Ornithomedia pour plus de détails.

 

//www.ornithomedia.com/pratique/conseils/code-bonne-conduite-pour-photographes-observateurs-00026.html

 

 

 

Sources

Jasper Copping (2011). When birdwatchers go bad: how the rise of 'wildlife paparazzi' has led to 'hide rage'. The Telegraph (11/06/2011)

David Tipling. Bird photography – a new code of practice. British Birds.

LDBWS. The Birdwatcher's code.

AVES :  //www.aves.be/index.php?id=1542

 

Jacques Schwers

le 20 août 2015   Revu le 15/04/2016



20/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres