ORNITHO PHOTOS

ORNITHO PHOTOS

Les oiseaux en hiver, partie 2

Les oiseaux en hiver – partie 2

 

La seconde partie de mon document est extraite et adaptée du site de www.ornithomedia.com

 

Les premiers froids, le début de l’hiver météorologique !  Nous y sommes depuis le 1° décembre.

Que faire pour aider les oiseaux pendant la mauvaise saison ?

 

 

L'hiver, c'est bien sûr « la » saison pour nourrir les oiseaux dans son jardin ou sur son balcon.

Il peut être utile d'aider les oiseaux durant cette période, car leurs ressources alimentaires "naturelles" (graines laissées sur pied dans les cultures, baies des haies, etc.) ont tendance à diminuer, du fait des techniques agricoles modernes et de l’extension des habitats humains.

Mais c'est aussi l'occasion d'observer des espèces qui, le reste de l'année, ne s'approchent pas des maisons : les grives, le troglodyte, les mésanges, les pinsons, le verdier, etc.   Il faut y ajouter, à Bruxelles, les Conures veuves et les Perruches à collier, de même que certains migrateurs, comme le Pinson du Nord.

 

CONSEILS IMPORTANTS

- L'hiver, il est très difficile aux oiseaux de trouver où s'abreuver.  Si le sol est recouvert de neige non durcie, les besoins en eau sont moins urgents.  Il faut mettre à disposition de l'eau en évitant qu’elle ne gèle.  Pour cela, verser de l'eau tiède une fois par jour.  Le bassin ne doit pas être plus profond que 10 cm.

- Le nourrissage doit débuter aux premiers vrais froids (fin novembre) et se terminer à la fin de l'hiver (en principe, mi-mars).  Placer la mangeoire en hauteur pour les mésanges et les perruches, au sol pour les moineaux avec les merles et les grives.

- Si vous avez commencé à nourrir les oiseaux pendant l'hiver, n'arrêtez pas de le faire, notamment en cours de période très froide (gel, neige).  Les oiseaux habitués à venir chez vous auraient alors beaucoup de mal à chercher ailleurs.

- Il ne faut pas donner d'aliments salés, et évitez le pain sec.

- Vous pouvez déposer vos restes de repas (comme le riz bouilli, les gâteaux rassis, les pommes de terre cuites, les croûtes de fromages, etc.).  Les Grives apprécient spécialement les pommes.  Pensez aux graisses animales ou végétales (beurre, margarine, etc.).

- Vous pouvez bien entendu acheter des boules de graisse dans le commerce.  Vous pouvez aussi les préparer vous-mêmes (voir « Les oiseaux en hiver – partie 1).

- Il est peu important que la mangeoire ait une forme très précise.  Le plateau donnera accès à l'ensemble des oiseaux, la trémie aux plus petits oiseaux seulement.

- Il est plus important que les mangeoires soient approvisionnées au bon moment et entretenue régulièrement.  Il faut nettoyer les mangeoires et leurs alentours des fientes et vieux aliments afin d'éviter la transmission de maladies.

- Dans tous les cas, les mangeoires doivent être installées hors de portée des chats.  Elles doivent être fixées solidement à un support ou suspendues à un arbre.  Si vous disposez la nourriture à terre, éloignez-la des buissons, où peuvent se cacher les prédateurs.

- Il faut abriter au maximum les oiseaux et la nourriture des intempéries.  Pour cela, il est préférable de poser les mangeoires et la nourriture en général du coté opposé aux vents dominants.

- Si vous décidez de construire vous-même une mangeoire, utilisez de préférence des bois résistant à l'humidité comme le sapin, avec une épaisseur minimum de 1 cm. Il vaut mieux la peindre avec une couleur discrète.

Personnellement, j’utilise un porte-manteau métallique, très bon-marché, auquel j’accroche les boules de graisse, ou les silos distributeurs de graines.

 

Attention !

- Quand il fait très froid, il est déconseillé de donner du pain dur aux oiseaux en raison de la présence d'eau dans ce dernier.

- Il faut continuer à nourrir en dehors de la période gel.

- Ne pas donner des restes de table salés ou trop épicés.

- Il faut tenir compte des mœurs des oiseaux, certains se nourrissent au sol, d'autres dans les arbres, ou sur un perchoir.

- Ne pas placer la nourriture à la portée immédiate des prédateurs.

- Ne pas utiliser de l'alcool ou de l'antigel pour l'eau de boisson.

- Disposer d'un bassin d'eau pas trop large ni trop profond.

 

Extrait de ornithomedia.com, le web de l'ornithologie, que je vous suggère de consulter.

//www.ornithomedia.com/pratique/conseils/conseil_art10_1.htm

 

 

Bonne chance

Jacques Schwers

Le 14/12/2013



14/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres